Caroline Faindt est une artiste peintre parisienne qui a grandi dans l’Est de la France. Elle débute sa carrière dans le domaine des médias et de la télévision. A l’âge de 23 ans, la rencontre d’une artiste peintre Franco-Suisse bouleverse sa vie et lui donne l’envie de peindre ! La peinture devient dès lors son moyen d’expression artistique, la clé de son accomplissement. Elle commence à travailler sur le thème des villes, des constellations, de la quête de soi, mais c’est finalement l’amour et le couple qui lui feront créer des centaines de toiles. Dans ses oeuvres, les couples comme les couleurs se font et se défont. Caroline transpose sur la toile les différents états et moments amoureux. Pour Caroline Faindt, l’Art se doit de dépasser le cadre de la toile, et il n’a de sens pour elle que si il est accessible et partagé. L’ Art doit se trouver là où on ne l’attend pas. Sa boite à couleurs , dans laquelle elle invite les gens à venir dire je t’aime, en est une joyeuse illustration.

Grâce à de nombreuses collaborations et à la confiance de marques comme Orange, Renault… la peinture de Caroline Faindt et sa créativité, s’invitent sur vos téléphones portables, vos meubles et elle vient de dessiner une ligne de bijoux sur le thème de la clé pour Gringoire Joaillier. Son esprit voyage et son talent aussi : certaines toiles ont rejoint des collectionneurs au Brésil, en Hollande, ou encore en Allemagne et en Belgique et elle est une artiste cotée.

Sa Philosophie

« La liberté de peindre….peindre sans entrave, peindre sans restriction au gré de mes envies, de mes émotions.

Faire, défaire, construire, raconter…

D’un coup de pinceau je donne vie à des formes, des visages, je donne vie sans mesure et sans limite.

La toile, les pinceaux et les couleurs se mélangent, s’harmonisent et se répondent. La lumière toujours. Le noir lui-même devient lumineux lorsque la peinture coule, sensuelle, jusqu’à se fixer et remplir le vide que je comble encore et toujours. Le sujet prend forme simplement dans toute son évidente complexité.

A la peinture se mêlent sable, fibres et autres textures secrètes. La matière vit, respire afin d’apporter une dimension nouvelle.

Peindre des villes, des saisons, des émotions, toujours, mais peindre l’amour, les couples reste mon sujet de prédilection et l’essence même de mon travail.

L’amour, revient sans cesse au bout de mes pinceaux, sujet   éternel,

intarissable qui me nourrit et que j’explore inlassablement. Le rapport amoureux m’interroge, me questionne, me dépasse parfois. Mon travail est une tentative de transposition de cet état.

Dans mes peintures, les hommes et les femmes, comme les couleurs se font et se défont. »